Sète en pénurie de logements sociaux.

Il ne se passe pas une semaine sans que Scribus ne soit sollicité pour accompagner les usagers pour saisir leurs demandes dématérialisées de logement social. Un fois la demande remplie l’usager aura son numéro unique qui lui appartient de communiquer aux différents bailleurs sociaux du bassin de Thau. A Sète, Thau Habitat et Hérault Habitat, pour ne citer que les deux plus importants de la ville, ont des listes interminables de demandes de logements, 1800 demandeurs seraient ainsi en attente d’un logement. Pour vous aider à faire vos demandes sur l’Hérault voici la liste des principaux bailleurs sociaux.

Les hausses des loyers de ces dernières années poussent beaucoup de sétois à partir vers l’arrière pays. Même si aujourd’hui le pourcentage de logements sociaux atteint 19 %, il prive les demandeurs les plus modestes, car ces logements sociaux sont construits dans des programmes de logements neufs, comme celui des salins où les loyers y sont plus chers. Même si des personnes font le sacrifice de s’y loger, ils sont souvent rattrapés par la réalité du coût de la vie et ne peuvent y rester de façon perenne, bien longtemps.

Scribus apporte son aide pour saisir les demandes de logements dématérialisées.

Publicités

Scribus dénonce des dysfonctionnements importants et récurrents au préfet de l’Hérault.

Depuis plusieurs mois nous avons été alerté de l’impossibilité de prendre des rendez-vous en ligne pour déposer des dossiers de demande de carte de séjour ou pour leur renouvellement. J’avais alors contacté le service des étrangers.

La réponse n’a pas tardé, mais sans rien avancer

Le malaise est tout autre, puisque les rendez-vous sont proposés en ligne à minuit et qu’à 1h15 tout est réservé.

Puis bien sûr à 9h15 toutes les plages sont prises.

Nous avons donc décidé de saisir directement le préfet de l’Hérault, car il existerait un trafic mis en place par des gens peu scrupuleux, qui bloquent des rendez-vous et les vendent ensuite. La préfecture serait déjà informée de ces pratiques, sans prendre de mesures. Ce qui est vraiment discriminatoire c’est que la préfecture verbaliserait les demandeurs ayant dépassé la date de validité de leur titre…

Si vous avez des informations sur ces pratiques merci de me les communiquer:

scribus.occitanie@free.fr ou par texto et MMS au 0607363615.